MARRAKECH, MON AMOUR







IMG_3976 IMG_3966.a  IMG_3963.a IMG_3975.a

Marrakech, c’est la folie du shopping dans les souks où brillent de mille feux les lanternes, les bijoux, la céramique, les tissus et où l’œil ne sait où se poser tellement il y a à admirer. C’est l’art du marchandage à son top et un immense Salon des métiers d’art à ciel ouvert. C’est plus de 2600 artisans qui fabriquent des objets avec des techniques traditionnelles, à la main. C’est des centaines d’échoppes de tapis, de vaisselle en cuivre, en laiton, des bijoux, des paniers d’osier, des produits à base d’argan, des montagnes d’épices et de fleurs séchées, des sacs, des souliers, des babouches, des vêtements traditionnels, des antiquités, bref, ça regorge de milliers d’objets de désir.

 

Marrakech c’est le mélange des odeurs. Celles des épices, des fleurs, du bois de citronnier ou de cèdre fraichement sculpté, du quartier des ferblantiers qui sent le métal brûlé. Celles des huiles de fleurs d’oranger ou d’argan, et de l’eau de rose. Celle des pâtisseries fraîches, des noix grillées, de la menthe et des herbes aromatiques. Celle des bâtons d’encens qui embaument la place principale.

Marrakech, c’est le bruit. Celui du muezzin qui fait l’appel à la prière 5 fois par jour du haut de son minaret, celui du chant des pigeons au petit matin, celui des ventes à la criée sur un coin de rue. Celui des klaxons de mobylettes dans les ruelles. C’est aussi le son des tam-tams sur la place principale ou la musique de la flûte du charmeur de serpent. C’est les engueulades et les rires des enfants qui reviennent de l’école avec leur sarrau blanc.

IMG_4073.a

IMG_4168.a

Marrakech c’est la bouffe. C’est la bouffe typique de la place Jemaa el-Fna, lieu de rassemblement mythique classé au patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO, qui s’anime le soir venu de dizaines de stands de restaurants mobiles. Un immense BBQ où se mêlent touristes et locaux sur de longues tables de pique-nique. Les plus audacieux goûteront les moules, le cerveau de mouton et autres « délicatesses » marocaines et où les plus conservateurs se limiteront aux tajines, couscous, brochettes et pastillas. C’est aussi des dizaines de kiosques de vendeurs de jus d’orange fraichement pressé qui nous offrent un verre pour 4 dirham. C’est des tonnes de noix, de dattes, et de graines importées de partout au pays. C’est des restaurants aux terrasses panoramiques et aux intérieurs de charme suranné ou tendance.

IMG_3972.aIMG_4042.a

IMG_3852.aIMG_3868.a

 

Marrakech c’est l’architecture. Des palaces dissimulés sous des extérieurs d’argile. Des ruines, des cavernes d’Ali Baba. Des Hammams luxueux qui côtoient des mosquées, des écoles coraniques, des musées. C’est les riads de la médina, ces petits hôtels rénovés avec le cachet d’antan et blottis dans le labyrinthe de ruelles de la vieille ville. C’est l’art hispano-mauresque, islamique ou maghrébin. C’est le tedlakt et la marquèterie de faïence.

IMG_1319.f

IMG_3846.aIMG_4311IMG_4110.a

 

Marrakech c’est les gens, touristes mélangés aux bonimenteurs qui nous invitent, souvent avec acharnement, à venir dans leur boutique, pour le plaisir des yeux. C’est aussi des artisans, fabriquants de babouches, de sandales, de tapis, de cuir, sculpteurs, ferblantiers, teinturiers, conteurs, musiciens, antiquaires, couturiers, coiffeurs, qu’on voit travailler dans leur minuscule atelier mal éclairé et qui gagnent environ 50 à 100 dirham par jour (7 à 12$). C’est les marchands qui s’installent dès le petit matin jusque tard le soir pour vendre leurs produits. C’est les charmeurs de serpents, les montreurs de singes, les tatoueuses de henné et les personnages originaux qui occupent la grande place. C’est aussi les mendiants, vieux, handicapés, sans le sou et sans services de l’état qui nous font pitié, qui sentent l’urine et nous rappellent comme on est bien chez nous. C’est la gentillesse qui côtoie l’appât du gain, l’ouverture sur le monde qui garde jalousement ses traditions.

Marrakech, c’est le choc des cultures, les stimuli de tous les sens, le beau et le laid mélangé, le dépaysement assuré. Un endroit hors du temps que je ne finis pas d’aimer et de découvrir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

8 commentaires

  1. Chère Sophie, que de beaux commentaires sur ton amour de Marrakech! Tu donnes le gout d’aller s’y perdre pour mieux se retrouver. C’est peut-être de cet endroit dont j’ai besoin, cependant, je n’oserais m’y aventurer seule. Et je trouve ça bien dommage. Tes photos sur l’architecture me font penser aux endroits que j’ai visités en Espagne et qui sont un ravissement pour l’âme et les yeux. J’ai refait le tour de tes albums et te trouve bien chanceuse de voyager comme tu le fais. Et d’avoir une amie fidèle qui peut t’accompagner. L’importation, ça ne te tenterait pas? Tu aurais des preneurs, j’en suis convaincue.

    J'aime

    1. Salut Andrée, tu me fais rire avec l’importation car je suis revenue avec une deuxième valise pleine de sacoches et foulards pour mes collègues. J’ai pas fait de profits par contre!

      J'aime

  2. Moi aussi tu me tentes (surtout en ce moment (pourquoi pas lundi !!!) et du fait que nous sommes à 2h15 d’avion avec des billets à moins de 100 euros soit 70 $CAN)… A suivre… Merci… Les photos sont superbes de même que les commentaires…

    J'aime

    1. À ce prix là, Christophe, pourquoi s’en passer. Ici le billet d’avion est à 1000$ et plus. Avec des vols et escale à Casablanca qui durent 10 heures et plus… C’est très exotique.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s